Coronavirus - Actualités cantonales (Fribourg)

25.11.21 - Renforcement des mesures préventives

Le Conseil d’Etat a tenu ce matin une séance extraordinaire en lien avec la recrudescence du nombre d’infections au Covid-19. Conformément aux recommandations du Conseil fédéral et en coordination avec les autres cantons de Suisse occidentale, il a décidé de nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie au vu de l’évolution préoccupante dans notre canton. Il rappelle par ailleurs l’importance du respect des gestes barrière.

Mesures dans le domaine sanitaire

Le Conseil d’Etat a décidé d’imposer le certificat Covid pour toute personne en visite dans un établissement de santé.

Mesures dans le domaine scolaire

A l’apparition d’un cas dans une classe, le port du masque est désormais rendu obligatoire pour les élèves et les enseignant-e-s de la classe et ce, dès la 5H. Si plusieurs classes sont concernées ou si le nombre de contaminations augmente, le port du masque est rendu obligatoire pour toute l’école et ce durant une dizaine de jours, soit l’équivalent d’une quarantaine. Dès trois cas positifs dans une classe, les élèves de la classe sont mis en quarantaine. Pour diminuer le nombre de quarantaine collective, des tests seront réalisés plus fréquemment en cas de flambée dans une classe ou un établissement scolaire.

Mesures au sein de l’administration

Le Conseil rappelle les règles en vigueur au sein de l’administration, en particulier celle de recommander le télétravail. Il a également mandaté le Service du personnel d’examiner de nouvelles mesures en lien avec la détérioration actuelle de la situation.

 

25.08.21 - Tests pour le personnel dans les institutions à risque

Rejoignant les recommandations de la Confédération, le Conseil d’Etat a décidé qu'à compter du mercredi 1er septembre 2021, le personnel en contact avec les personnes prises en charge dans les institutions à risque ne disposant pas d'un certificat COVID-19 aura l’obligation de prendre part au dépistage ciblé et répétitif au minimum une fois par semaine. Les institutions concernées sont les hôpitaux, les cliniques, la maison de naissance, les services d’ambulances, les établissements et foyers de jour pour personnes âgées, les services d'aide et de soins à domicile ainsi que les institutions spécialisées pour les personnes en situation de handicap et souffrant d'addiction. Le dispositif de tests est organisé par l’institution conformément à la procédure cantonale relative aux tests répétitifs à large échelle.

De plus, le Conseil d’Etat recommande aux institutions à risque d’exiger un certificat COVID-19 pour les visites. L’ordonnance prévoit ainsi que les institutions à risque peuvent exiger le certificat COVID et doivent prévoir des exceptions, notamment pour des situations de fin de vie ou d’urgence, par exemple dans leur plan de protection ou dans un règlement interne.

11.06.21 - La mise en œuvre du certificat COVID dès le 19 juin

Dès le 19 juin, les vaccinateurs (centres, médecins, pharmaciens) émettront après l’injection et sur les lieux de vaccination les certificats des personnes qui seront complètement vaccinées. Les personnes guéries pourront demander leur certificat via un formulaire sur le site www.fr.ch/certificat-covid.

26.05.21 - Le Conseil d'Etat fixe les modalité d'autorisation des grandes manifestations

Sur proposition de la Cellule de coordination cantonale (CCC), le Conseil d’Etat a fixé la procédure d’autorisation des manifestations durant la phase pilote de juin puis des grandes manifestations dès juillet. Pour ces dernières, la CCC regroupera et analysera les demandes déposées auprès des préfectures, qui délivreront les autorisations. Les organisateurs devront répondre à un cahier des charges renforcé.

L’organisateur devra fournir un concept de sécurité globale. En plus d’un plan de protection spécifique, il devra avoir procédé à une analyse des risques en termes de mobilité (accès à la manifestation, capacité de parcage), de gestion des flux de personnes dans l’enceinte de la manifestation, de contrôle des personnes à l’entrée selon leur justificatif, ainsi que d’ordre et de sécurité publics. Enfin, l’organisateur devra fournir un rapport d’évaluation dans les 10 jours suivant la manifestation. Sous l’angle procédural, les organisateurs déposeront leurs demandes auprès des préfectures selon la procédure ordinaire pour l’obtention d’une patente K (patente de courte durée).

Pour la phase pilote du 1er au 30 juin permettant l’organisation de 5 manifestations réunissant entre 300 et 600 participant-e-s à l’intérieur et jusqu’à 1'000 à l’extérieur, c’est la CCC qui gérera l’ensemble de la procédure, de la communication spécifique aux organisateurs intéressés jusqu’au contrôle sur place des manifestations autorisées. Les organisateurs intéressés doivent déposer leur demande (https://www.fr.ch/vie-quotidienne/demarches-et-documents/manifestations-temporaires-patente-k) jusqu’au 31 mai à 12h00. Les cinq projets retenus seront rendus publics le 4 juin.

Le Conseil d’Etat a également adopté l’ordonnance cantonale d’application de l’ordonnance fédérale sur les mesures en lien avec le coronavirus concernant les manifestations publiques (OMMP COVID-19 ; parapluie de protection). Ces dispositions doivent permettre d’appliquer au niveau cantonal l’indemnisation des organisateurs de manifestations qui seraient annulées, suite à une éventuelle dégradation des conditions sanitaires. Lors du dépôt de leur demande d’autorisation, ceux-ci pourront ainsi requérir cette protection, qui fera l’objet d’une procédure distincte selon la nature de la manifestation.

 

25.05.21 - Introduction de la vaccination pour les grandes entreprises

Dans l’objectif d’accélérer le rythme de vaccination, le canton de Fribourg mène depuis lundi 24 mai un projet-pilote de vaccination à large échelle dans les grandes entreprises. Sur la base des résultats de la phase pilote, la DSAS évaluera l’opportunité d’ouvrir des fenêtres de vaccination à d’autres entreprises du canton. Le critère d’inclusion principal déterminant sera un nombre minimal d’employé-e-s. A l’issue de la phase pilote, et s’il est décidé d’ouvrir définitivement la vaccination aux entreprises, les ajustements nécessaires seront faits afin de faciliter au mieux l’accès à la vaccination à celles et ceux qui le souhaitent.

 

21.04.21 - Bons Kariyon et chants du 1er mai

Les Fribourgeoises et Fribourgeois pourront faire valoir durant toute l’année leurs bons d’achats Kariyon auprès des commerçants locaux et restaurateurs. Leur durée de validité a été prolongée de six mois, au 31 décembre 2021. L’État de Fribourg tient ainsi compte du fait que de nombreuses enseignes ont dû ou doivent encore rester fermées au vu des restrictions visant à lutter contre la pandémie de coronavirus, sans avoir pu pleinement bénéficier du système Kariyon.

Par ailleurs, le Conseil d'Etat a indiqué que la tradition du chant du 1er mai peut être maintenue aux conditions suivantes:

  • Les moins de 20 ans sont autorisés à faire du porte-à-porte chez les privés pour aller chanter (autorisation non pertinente pour les adultes qui devraient disposer selon le droit fédéral de 25 m2) ;
  • La distance de 1,5 m doit être respectée, de même que le port du masque avant et après l’interprétation du chant ;
  • Le nombre de personnes total autorisé dans le domaine privé doit être respecté (15 à l’extérieur et 10 à l’intérieur) ;
  • Aucune production ne peut en revanche avoir lieu sur la voie publique (y compris à l'intérieur des commerces).

 

 

14.04.21 - Les tests répétitifs à large échelle vont compléter la stratégie de tests cantonale

Le canton de Fribourg complète sa stratégie de testing et offre la possibilité d’introduire des tests répétitifs à grande échelle sur des personnes asymptomatiques dans divers domaines. Les entreprises et autres organisations pourront s’annoncer dès le 19 avril.

Les tests à large échelle répétitifs peuvent être utilisés dans divers domaines et structures (formation, économie, culture, sport, institutions à risque, administrations publiques), lors de certains évènements ou dans des secteurs géographiques déterminés, selon la situation épidémiologique.

Ils sont surtout pertinents partout où l'on ne peut pas éviter des déplacements fréquents et de nombreux contacts dans la vie quotidienne, lorsque le concept de protection ne peut être totalement respecté ou que de nombreuses interactions sociales ont lieu dans les loisirs. Il est important de rappeler que les tests répétitifs à large échelle sont complémentaires mais ne remplacent pas les plans de protection.

Les entreprises et d’autres organisations (par ex. EMS) qui souhaitent organiser des tests à large échelle doivent s’annoncer à partir du 19 avril sur le site www.fr.ch. Une validation de la DSAS est obligatoire pour une prise en charge du coût des tests par la Confédération.

 

12.02.21  - Nouveau dispositif pour les cas de rigueur opérationnel

Comme annoncé lors de la conférence de presse du Conseil d'Etat du 10 février 2021, le nouveau dispositif pour les cas de rigueur est dès à présent disponible sur la page dédiée du site de la Promotion économique.

Cette dernière a par ailleurs été remaniée afin de faciliter l'accès aux différentes procédures (allégé et ordinaire). Des schémas, exemples et vidéos explicatives sont également disponibles pour soutenir les demandeurs, ainsi que des FAQ spécifiques à chaque procédure.