Coronavirus - Actualités cantonales (Fribourg)

24.03 - Les entreprises fribourgeoises de la construction éligibles aux RHT

Compte tenu des importants risques sanitaires existants sur les chantiers, il est désormais impossible d’assurer le respect des mesures de sécurité de l’OFSP sur la quasi-totalité des chantiers fribourgeois. Face à une telle situation, la majorité des entreprises de la construction envisagent de cesser leurs activités et de faire valoir leurs droits à l’indemnité pour réduction d’horaire de travail (RHT), une disposition avalisée par le Service public de l’emploi (SPE) et confirmée par le SECO.

23.03 - Informations de la Fédération Fribourgeoise des Entrepreneurs pour les chantiers

19.03 - Elargissement des heures d'ouverture des magasins alimentaires

Le 19 mars, le Conseil d'Etat fribourgeois a décidé d'élargir les heures d'ouverture des magasins alimentaires du canton, dès vendredi 20 mars et jusqu'au 19 avril 2020, avec possibilité de prolongement si nécessaire. Les magasins ouvriront de 6h à 20h, du lundi au samedi sauf jours fériés.

18.03 - Le Gouvernement fribourgeois débloque une première enveloppe de 50 millions de francs

Ce mercredi 18 mars, le Gouvernement fribourgeois a décidé de débloquer 50 millions de francs pour une première série de mesures et d'actions destinées à soutenir les entreprises fribourgeoises face à la crise provoquée par la pandémie Covid-19:

A ce jour, la première mesure à disposition dans le canton de Fribourg comme dans l’ensemble du pays est le chômage partiel (RHT) – auquel peuvent recourir les entreprises impactées pour le paiement des salaires. Le Conseil d’Etat a demandé une décision fédérale pour la prise en compte des employés sous contrat à durée déterminée, travailleurs temporaires et apprentis. De l’avis du Gouvernement fribourgeois, cette couverture doit impérativement être étendue au plus vite aux indépendants et dirigeants de petites structures.

Dès que les critères fédéraux seront connus pour les cas de rigueur, le Conseil d’Etat s’engage à étudier la possibilité d’un soutien financier direct aux entreprises, y compris en faveur des indépendants qui ne pourrait pas bénéficier de la RHT et des autres mesures de soutien fédéral.

En complément aux mesures liées aux RHT, l’instrument privilégié par le Conseil d’Etat concerne le cautionnement de crédits bancaires, afin de faciliter la mise à disposition rapide de liquidités pour les acteurs économiques concernés.

Subsidiairement, la Direction de l’économie et de l’emploi aura la compétence pour garantir des prêts d’un maximum de 50'000 francs aux entreprises faisant face à une crise de liquidités. Des négociations sont actuellement en cours avec les banques et les conditions d’octroi spécifiques seront précisées rapidement.